design végétal journal

Nature, santé et bien être

La nature et l’homme sont liés étroitement depuis toujours (manaker 1996). La présence de plantes à usage non alimentaire dans les maisons trois siècles avant Jésus Christ illustre bien ce propos.

Les travaux sur les relations entre nature, santé et bien-être sont assez récents. Il semblerait que le premier à s’être pencher sérieusement sur la question est Moore en 1981. Il a étudié les besoins en soins de prisonniers qui avaient soit vue sur la nature, soit sur la cour de la prison. Ceux qui avaient vue sur la nature demandaient significativement moins de soins, preuve d’un impact de la présence de la nature sur la santé des prisonniers.

Cette première étude a permis de mettre en avant un lien scientifique entre nature, santé et bien-être et a ouvert la voie à de nombreuses recherches.  Dans sa thèse de 2016 intitulé « Influence d’un élément de la nature sur la santé et sur les comportements prosociaux », Jordy Stefan fait le bilan des connaissances actuelles en se basant sur les recherches scientifiques et les publications sur le sujet.

D’après ces dernières, la nature a bien un effet positif sur le bien-être, le stress et l’anxiété. Elle influencerait également certains comportements humains.

A titre d’exemple, Jacob, Gueguen, et Boulbry (2010) ont étudiés les commandes de clients d’un restaurant en fonction de la décoration. Il en ressort que les comportements d’achats varient fortement en fonction de ce qui entourait les clients.

Autre exemple, Li en 2010, a étudié les effets du shinrin Yoku (« bain de foret »). Il a mesuré le taux de NK (Cellule « Natural Killer » : cellules participants aux défenses immunitaires) avant et après un « bain de foret » à l’aide d’analyses sanguines et urinaires. Dès le premier jour, le taux de ces cellules augmente significativement. Li étudia également d’autres indicateurs immunitaires telle que la granulysine, perforine et granzymes A et B (éléments notamment impliqués dans la défense contre les tumeurs) 7 jours après l’immersion. Les taux de ces différents indicateurs sont significativement supérieurs et il faut environ une trentaine de jours pour revenir aux taux mesurés avant le « bain de foret ».

D’autres études, physiologiques et psychologiques, sont venues agrémenter nos connaissances sur le sujet (Park et al. (2009, 2010, 2011) Tyrvainen et al. (2014) Ryan et al. (2010) Berman et al. (2012)) et mettent en avant des effets positifs de la nature sur notre bien-être et notre santé.

L’aménagement fin et réfléchit de notre cadre de vie et de notre cadre de travail semblent donc être devenus incontournables afin de mettre l’humain dans les meilleures conditions possibles.


Bibliographie :

Berman, M. G., Kross, E., Krpan, K. M., Askren, M. K., Burson, A., Deldin, P. J., … Jonides, J. (2012). Interacting with nature improves cognition and affect for individuals with depression. Journal of Affective Disorders, 140(3), 300–305.

Jacob, C., Gueguen, N., & Boulbry, G. (2010). L’effet d'éléments figuratifs sur le comportement de consommation : une illustration de l'influence du choix d'un plat dans un restaurant. La Revue Des Sciences de Gestion, Direction et Gestion, 242, 61–67.

Li, Q. (2010). Effect of forest bathing trips on human immune function. Environmental Health and Preventive Medicine, 15(1), 9–17.

Manaker, G., H. (1996). Interior plantscapes: Installation, maintenance, and management. (E.Cliffs, Ed.).

Moore, E. O. (1981). A Prison environment’s effect on health care service demands. Journal of Environmental Systems, 11, 17–34.

Stefan, 2016. Influence d’un élément de la nature sur la santé et sur les comportements prosociaux.

Park, B. J., Tsunetsugu, Y., Kasetani, T., Kagawa, T., & Miyazaki, Y. (2010). The physiological effects of Shinrin-yoku (taking in the forest atmosphere or forest bathing): evidence from field experiments in 24 forests across Japan. Environmental Health and Preventive Medicine, 15(1), 18–26.

Park, B. J., Tsunetsugu, Y., Kasetani, T., Morikawa, T., Kagawa, T., & Miyazaki, Y. (2009). Physiological Effects of Forest Recreation in a Young Conifer Forest in Hinokage Town, Japan. Silva Fennica, 43(2), 291–301.

Park, B.-J., Furuya, K., Kasetani, T., Takayama, N., Kagawa, T., & Miyazaki, Y. (2011). Relationship between psychological responses and physical environments in forest settings. Landscape and Urban Planning, 102(1), 24–32.

Ryan, R. M., Weinstein, N., Bernstein, J., Brown, K. W., Mistretta, L., & Gagne, M. (2010). Vitalizing effects of being outdoors and in nature. Journal of Environmental Psychology, 30(2), 159–168.

Tyrvainen, L., Ojala, A., Korpela, K., Lanki, T., Tsunetsugu, Y., & Kagawa, T. (2014). The influence of urban green environments on stress relief measures: A field experiment. Journal of Environmental Psychology, 38, 1–9.